marque normandie bois buche
marque haute basse normandie bois buche

Les critères de qualité du bois de chauffage

     puce Le classement selon les essences :

Afin d’avoir une meilleur compréhension entre fournisseur et client la marque Normandie Bois Bûche® proposent des bûches de qualité, d’aspect propre, classées en 3 groupes d’essences en fonction de la quantité de chaleur fournie par unité de volume :

Groupe 1
Groupe 2*
Groupe 3
le charme, le chêne, le hêtre, le frêne, l'orme, et l'érable
le châtaignier, le robinier (faux acacia), les arbres fruitiers (merisier, noyer, etc.)
le peuplier, l'aulne, la saule, le tilleul, le bouleau, le platane et les autres essences feuillues

Les résineux (sapin, épicéa, douglas, mélèze, pin, etc.) ne sont pas pris en compte par la marque Normandie Bois Bûche®. Leur usage est à éviter car leur résine provoque un encrassage et un bistrage plus rapide des conduits.

Des champignons, dus au stockage, ne peuvent être évités et sont sans conséquence pour la combustion. De même, il est normal que l’écorce se détache de la bûche quand le bois sèche. Ces écorces peuvent alors être utilisées comme allume-feu.

* Certaines essences du groupe 2, dont le châtaignier, le noyer, le robinier et le merisier, entraînent des projections d’escarbilles (éclats incandescents) qui peuvent se révéler dangereuses (incendie) dans le cas d’utilisation de foyers ouverts.

Lors de la commande, l’adhérent doit respecter les proportions suivantes :

Groupe 1 : 95% du volume correspondant à des essences de la famille du groupe 1
Groupe 2 : le volume ne contient pas plus de 15% des essences de la famille du groupe 3
Groupe 3 : dans tous les autres cas

Les bois sont généralement commercialisés fendus. Des rondins peuvent être présent si leur diamètre gros bout est inférieur à 20 cm.

hautHaut de page

     puce Un taux d’humidité soigneusement contrôlé

humidimetre boisLa combustion de bois humide ne permet pas d’atteindre la puissance nominale des appareils de chauffage. Le meilleur rendement énergétique d’une essence est obtenue à un taux d’humidité inférieur à 20%. En effet, 1 kg de bois à 50% d’humidité dégage 2 kWh, à 20% il en dégagerait 4 kWh. De plus cette combustion de bois humide libère des substances polluantes contrairement au bois sec, du fait d’une combustion incomplète, et elle augmente les risques de bistrage et de feu de cheminée.

Dans tous les cas, les bois doivent être secs avant d’être brûlés.

Les adhérents à la marque Normandie Bois Bûche® signalent obligatoirement la classe d’humidité des bois livrés. Ils disposent d’un humidimètre ou d’un hygromètre pour mesurer, à votre demande, ce taux d’humidité.

Classe
Taux d'humidité
Utilisation
Bois sec inférieur à 20% prêt à l'emploi
Bois mi-sec entre 20 et 35% stockage de 6 mois à 1 an
Bois vert supérieur à 35% stockage de 1 an minimum

hautHaut de page

     puce Le volume vendu

stere boisATTENTION : Certaines unités non autorisées pour le commerce du bois de chauffage persistent encore aujourd’hui.

Par exemple : la corde de bois de chauffage est une unité de mesure très ancienne (avant la révolution française). C'était la quantité de bois déterminée par la longueur d'une corde entourant les morceaux de bois coupés vraisemblablement à une longueur donnée. Cette unité varie énormément en fonction des régions et même des localités car la corde utilisée mesurait entre 6 m et 13,60 m selon que l'on habitait en Bourgogne ou à Marseille. La corde équivaut en moyenne entre 2 à 5 stères. Par exemple en Basse-Normandie la corde valait 3 stères.

Autre exemple : le stère, venant du grec stereos signifiant solide, apparaît officiellement dans l'article 5 de la loi du 18 germinal an III (7 avril 1795). Le décret n° 75-1200 du 4 décembre 1975 déclare : «Le stère est employé pour mesurer le volume du bois de chauffage empilé ». L'emploi du stère devra cesser avant le 31 décembre 1977».

Aujourd'hui, même si le stère est toujours employé comme unité d'encombrement réservée au bois de chauffage, il appartient à la catégorie des unités non autorisées. Ainsi, on ne parlera de stères de référence que dans le cas de bûches ayant une longueur d'un mètre. Pour toutes les autres longueurs de bûches, on utilisera comme unité de volume le mètre cube apparent de bois empilé.

Définition : Le stère de référence correspond à un mètre cube de bois empilés, confectionné exclusivement avec des bûches de 1 mètre de longueur, toutes empilées parallèlement et rangées avec soin. Le nombre de stères de référence contenu dans un mètre cube apparent de bois empilés varie en fonction de la dimension des bûches. Ainsi, lorsque l'on recoupe les bûches de 1 mètre de long en bûches plus courtes, le volume apparent diminue car les vides sont mieux occupés.

Cette correspondance au stère de référence sera établie d'après les coefficients énoncés dans les tableaux ci-dessous (source FCBA - l'Institut Technologique Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement) :

Longueur des bûches
Volume (en m3 apparent de bois empilés)
Volume (en stère de référence)
25 cm
0,6
1
33 cm
0,7
1
40 cm
0,74
1
45 cm
0,77
1
50 cm
0,8
1
1 m
1
1

Exemple : Pour des bûches livrées en 25 cm de longueur, 1 stère de référence équivaudra à 0,6 mètre cube apparent de bois en bûches empilées de 25 cm.

stere bois

Tolérances dimensionnelles
BÛCHES
section
SANS OBJET sauf pour les rondins < 20cm pour le diamètre gros bout
longueur
± 5 %

hautHaut de page

 

anoribois
professionsbois
region haute normandie
region basse normandie
ademe
ministere alimentation agriculture peche
Mentions légales